Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog écologique de Mouats Hafid.

Le blog écologique de Mouats Hafid.

Mon blog sera consacré à la défense de l'environnement, à l'interpellation de notre société (Algérie) pour la sensibilisation de l'homme à la fragilité de la nature. Même en solo via ce blog, je milite pour la protection de la nature. "Il y a une légende amérindienne qui raconte comment un colibri, ce tout petit oiseau, lors d’un feu de forêt, faisait des allers-retours à la source d’eau pour éteindre l’incendie. Tous les autres animaux de la forêt, atterrés, la regardaient brûler et observaient le colibri s’affairer. Puis le tatou moqueur lui dit : « Tu perds ton temps, ce n’est pas avec ces quelques gouttes que tu vas arrêter le feu, colibri ! ». Le petit oiseau lui répond : « Je le sais, mais je fais ma part. »." Et bien moi M Mouats Hafid originaire de Skikda/Algérie, je fais ma part. Bonne visite à mon blog.

L'agression des plages, le constat est là. Par Mouats Hafid.

ecolomafid —

j’ai écrit dans ce blog qu’à la fin de la saison estivale,  des concessionnaires ( pas tous hamdoullilhah) laisseront des choses  pas propres sur le littoral de Larbi Ben Mhidi/Skikda . C'est-à-dire du béton, de la ferraille, des ordures sous le sable, des huiles de cuissons, des eaux de chiottes et douches   et tout ce qu’on peut imaginer.

 

Ils ont certainement rempli un cahier de charge et s’engager pour  respecter  l’environnement.  Pourtant … . Voila les photos parlent d’elles même.

 

L’été passé, les riverains de la plage BenMhidi (les habitants de la grande cité de chalets et autres)  ont bloqué la route du littorale pour protester contre le nombre excessif d’espaces ou plages privées,  légués par location à des concessionnaires professionnelles  et d’autres non. En plus de ceux-là,  il y a qui louent  des parasols et des shorts qui squattent aussi des espaces  et enfin des indus gardiens de parcs  fictifs pour stationnement de voitures des baigneurs.

 

 Le Maire de Skikda s’était déplacé et a pu discuter avec les jeunes qui barraient la route. L’un d’eux lui a simplement expliqué «  que ce n’est pas normal que nos familles qui viennent de loin chez nous pour passer quelques jours de vacances et se retrouvent piéger dans cette plage où tout est presque payant ».  « Monsieur le maire on s’étouffe » Ce dernier a promis « des que les contrats avec les concessionnaires s’épuisent, je ne les renouvellerai plus ».  La plage BenMhidi est divisée sur deux communes, reste à savoir si l’autre mairie du village les Platanes suivra- t- elle  alors cette décision du maire de Skikda ?

 

Attention, le tourisme barbares tue la nature et les hommes avec. Oui…  pour des infrastructures de plages, légères ou lourdes, mais pas n’importe comment et n’importe où. Si j’étais maire de la ville j’interdirais toute construction sur la plage, derrière la route à deux voies il y a de grands espaces qu’il faut exploiter pour ce genre d’investissement.  

 

 

Mouats Hafid , le 18/11/2014.

 

**********************************************

 

Ou sont-ils les écologistes de Skikda ? Quelques campagnes par ans de nettoyage des plages, des blogs écolos peu actualisés, une passivité devant les agressions sur la ville et la nature, et on croit que c'est suffisant ?

 

Aller voir le port de Stora qui a été rénové est agrandi : du mazout et de l'essence sur la surface de l'eau, des ordures et des déchets de toutes sortes balancés à l'intérieur du port et sur les blocs de remparts.

 

Aller voir l'embouchure du safsaf sur mer, les huiles et les hydraucarbures qui sortent des canaux des usines pétrochimiques et on se demande pourquoi nos pécheurs à la canne retournent toujours bredouille à la maison, sans poissons, les pauvres on les voit juste regarder le bout des cannes synthétiques sur toute la corniche de la ville en quête de touches... mais en vain.


Ces derniers temps à Skikda la ville pue, la cause c'est les ordures qui s'entassent dans les quartiers car le grand dépotoir Ezefzef est fermé, les camions de ramassage vont jusqu'à Azzaba à 30 km avec moins de navette pour jeter la merde d'une ville qui s’étouffe et s’essouffle.


Dire que la ville s’apprête à recevoir le 1er ministre à qui on montre certainement que les belles choses, ? Aller voir la corniche de Ben Mhdi, elle fait peau neuve pour l'occas. Ah ! s'il s’arrête un moment pour voir ce que j'ai pris en photos comme restes de chiottes de la saison estival 2013 ?

 

DSC01464.JPG

Route lisse et bien goudronnée, drapeaux, peinture, paravent bleu comme la mer, propreté... Juste pour le passage du du 1er ministre... en  voiture .


Mouats Hafid , un écolo solitaire ( car je ne crois plus en l'action collective très sporadique ... paravent c'est tout) et un indigné, car voila depuis des décennies que la situation perdure: l'incivisme (des citoyens) et le palliatif ( des décideurs de la ville) sont enracinés comme culture ( de la médiocrité). Sévère ? Oui ! je le suis car je suis irriter de voir ma ville se transformait d'années en années en ville de la mal bouffe et du ronflement. Saha enaoum mes chers wled bledi.


Le 20/01/2014.

 

l-apres-saison-estivale.jpg

                 Photos le 18/01/2014.    

          Béton,  ferraille, ordures sous le sable, des huiles de cuissons, des eaux de chiottes et             de douches et tout ce qu’on peut imaginer comme saloprie. Pauvre nature vivante... 

          Et là... je n'ai pris que quelques photos, il y a de plus désolant encore sur la belle côte de notre Jeanne d'Arc. (jondarak... en plus populaire). 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article